Quels sont les impacts de l’intelligence artificielle dans le secteur de la formation professionnelle ?

Quels sont les impacts de l’intelligence artificielle dans le secteur de la formation professionnelle ?

D’ici à 2035, une étude d’Accenture, entreprise de conseil et d’aide aux transformations technologiques, suggère que l’intelligence artificielle pourrait accroître la productivité mondiale de 40 %. Il faut dire que l’Intelligence Artificielle (IA) a révolutionné de nombreux aspects de nos vies, de la manière dont nous interagissons avec la technologie à la façon dont les entreprises opèrent. Elle a notamment influencé le domaine éducatif, particulièrement les formations, en améliorant leur accessibilité, leur efficacité et en les rendant entièrement personnalisables. 

Naviguant entre bénéfices et limites de ces intelligences artificielles, découvrez leurs répercussions au sein de la formation et des mutations nécessaires pour se métamorphoser dans cette ère technologique en constante évolution.

L’utilisation de l’intelligence artificielle dans la formation

L’intelligence artificielle (IA) a introduit de nouvelles perspectives dans la formation en fournissant des analyses de données plus poussées et en personnalisant les expériences d’apprentissage, en se basant sur les habitudes des apprenants et leurs résultats. Les systèmes d’IA peuvent analyser les performances des apprenants, identifier les lacunes dans leur compréhension et proposer des stratégies d’apprentissage adaptées à leurs besoins spécifiques en simultané. Cette personnalisation contribue à créer des parcours plus efficaces et individualisés. Les apprenants recherchent de plus en plus ce processus, tandis qu’auparavant, la tendance était à privilégier des parcours génériques dépourvus d’une adaptation précise au contexte et aux besoins individuels, ce qui pouvait le démotiver plus facilement et manquer d’individualisation.

L’essor des l’IA a coïncidé avec le développement de l’apprentissage en ligne, elles sont intégrées dans plusieurs systèmes informatiques comme dans certains chatbots qui permettent une communication en direct avec les apprenants mais qui manquent encore de personnalisation pour une communication parfaitement adaptée à leurs exigences. Ces innovations contribuent à rendre l’apprentissage en ligne plus efficace et accessible en continu.

Vous l’aurez compris, le challenge actuel pour les organismes de formation est d’évoluer avec des systèmes faisant appel à l’intelligence artificielle tout en gardant un côté humain et des parcours accessibles à tous.

Synergie formateur et IA

La synergie entre l’intelligence artificielle et les formateurs

L’intelligence artificielle, bien qu’en constante évolution, ne peut pas se substituer à un formateur car elle peut vite être limitée en contenu. Ce dernier, grâce à ses connaissances et à son expérience, joue un rôle essentiel dans la formation des individus, que ce soit à distance ou en présentiel. En ayant un formateur, il est possible d’obtenir des réponses en physique aux questions, de participer à des échanges en temps réel, d’engager des conversations, et de bénéficier de compétences humaines indispensables qu’une IA ne pourrait donner.

Prenons l’exemple de la langue des signes française, où la présence d’un formateur est indispensable. En effet, pour apprendre cette langue, la supervision d’un formateur est nécessaire, car l’intelligence artificielle ne possède pas la capacité de visualiser si l’apprenant regarde correctement les signes ou s’il commet des erreurs. C’est pour cela qu’une IA ne peut être séparée d’un formateur expert dans son domaine.

En conclusion, la synergie entre l’intelligence artificielle et les formateurs représente une avancée prometteuse dans le domaine de l’éducation, ouvrant la voie à des méthodes d’enseignement plus adaptatives, personnalisées et efficaces.

L’adaptative learning et l’intelligence artificielle : un cas concret

Cette notion d’adaptive Learning ou apprentissage adaptatif en français est une approche pédagogique qui utilise la technologie pour personnaliser l’expérience d’apprentissage en fonction des besoins individuels de chaque apprenant. L’objectif principal de l’adaptive learning est d’ajuster le contenu pédagogique, le rythme et les méthodes d’enseignement pour s’aligner sur le niveau de compétences, le style d’apprentissage et les progrès de chaque apprenant.

Cette approche repose généralement sur l’utilisation de systèmes informatiques intelligents (dont l’IA), tels que des algorithmes d’apprentissage, pour analyser en temps réel les performances et les réponses de l’apprenant. Ces systèmes recueillent des données sur la manière dont l’apprenant résout des problèmes, ils assimilent l’information, et identifient les domaines où des améliorations sont nécessaires.

Ainsi, le désir manifeste des apprenants pour des parcours adaptés et personnalisés souligne l’importance croissante de l’intégration de ces approches par le biais d’IA dans les systèmes de formation contemporains.

Les enjeux éthiques et sociaux de l’IA

L’intégration croissante de l’intelligence artificielle dans le domaine de la formation soulève une série d’enjeux éthiques et sociaux qui nécessitent une réflexion approfondie : la transparence, l’équité, la vie privée ou encore l’impact sur l’emploi.

La transparence dans l’utilisation de l’intelligence artificielle dans l’éducation est essentielle pour établir la confiance des apprenants et des formateurs. Elle implique la compréhension claire des critères de prise de décision, de la personnalisation des contenus et de l’évaluation des performances par les systèmes d’IA. Pour garantir cette transparence, il est crucial de fournir des explications accessibles, d’impliquer les utilisateurs dans le processus de conception et d’établir des normes réglementaires spécifiques à la transparence dans l’utilisation de l’IA.

L’équité constitue un autre défi. Les algorithmes d’IA peuvent involontairement introduire des aspects favorisant certains groupes d’apprenants au détriment d’autres. Pour atténuer ces problèmes, des solutions incluent l’audit des données, la diversité dans la conception, des mécanismes de test réguliers mais cela reste encore incomplet.

La collecte massive de données pour personnaliser les expériences d’apprentissage soulève des questions sur la confidentialité des informations collectées et sur la protection de la vie privée. De plus, l’IA peut parfois manquer de finesse humaine pour interpréter des situations complexes. Pour pallier cela, des solutions émergent (élaboration de politiques transparentes, obtention du consentement éclairé, l’utilisation de l’anonymisation des données, la formation des utilisateurs, etc.)

Un autre enjeu social majeur est à noter : l’impact sur l’emploi. Alors que l’IA peut automatiser certaines tâches, elle peut également créer de nouveaux besoins en compétences. C’est pour cela que des formations sont apparues pour aider les travailleurs à acquérir les compétences nécessaires pour utiliser des systèmes basés sur l’intelligence artificielle car elles ne sont pas intuitives pour tous.

L’IA peut également présenter des lacunes dans la créativité et l’adaptabilité, éléments cruciaux dans certains domaines de l’apprentissage. En ce qui concerne la créativité, les systèmes d’IA fonctionnent généralement sur la base de modèles préalablement établis et d’enseignements passés. Ils excellent dans la reproduction de schémas existants et l’analyse de données, mais leur capacité à générer des idées originales et à penser de manière non conventionnelle est souvent limitée. La créativité humaine, qui repose sur des facteurs tels que l’intuition, l’expérience subjective et la pensée divergente, reste un domaine où les machines ont du mal à rivaliser.

L’IA peut rencontrer des difficultés à comprendre pleinement le contexte émotionnel et social des apprenants, ce qui peut affecter la qualité de la rétroaction et de l’interaction.  Cela souligne une limitation significative dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la formation. Lorsqu’il s’agit d’analyser et d’interpréter le contexte émotionnel et social des apprenants, les systèmes d’IA peuvent rencontrer des obstacles majeurs.

➡️ Ainsi, bien que l’IA puisse être un outil puissant dans l’éducation, il est crucial de reconnaître ses limites actuelles en matière de compréhension émotionnelle et sociale. Des efforts supplémentaires pour améliorer ces capacités sont nécessaires afin d’optimiser l’efficacité des systèmes d’IA dans des environnements éducatifs, en veillant à ce qu’ils puissent mieux s’adapter aux besoins émotionnels et sociaux variés des apprenants.

Cet article a été rédigé par

Cet article a été rédigé par

Flavie
le 02/02/2024

📢 Restez informé des dernières actualités !

Retour en haut