Les-métiers-les-plus-prometteurs-en-2024

Les métiers les plus prometteurs en 2024 : Analyse et perspectives

La quête de sens et de bien-être au travail gagne du terrain en France, illustrée par les 55% d’actifs en recherche d’un nouveau départ selon une étude menée par Meteojob (site de recherche d’emploi) et YouGov (institut de sondages et d’études de marché). Les facteurs sont variés et propres à chaque individu. Face à cette constatation, certains métiers se démarquent et recrutent. Découvrez-les dans cet article !

Les métiers du numérique se distinguent

Les avancées technologiques se multiplient, impulsant ainsi une transformation numérique accélérée. À titre d’exemple, pour sécuriser les données sensibles des entreprises contre les cyberattaques, les métiers de la cybersécurité sont désormais très demandés. Les « architectes en cybersécurité«  ont fait leur entrée à la 7ème place sur 25 dans le classement des métiers en croissance en 2024, une progression de 5 places par rapport à l’année précédente. Cette montée en puissance reflète l’importance accordée à la sécurité numérique dans un monde de plus en plus connecté.

Par ailleurs, les métiers axés sur l’intelligence artificielle émergent pour compléter les capacités humaines. LinkedIn a enregistré une augmentation notable de 2,8 fois du nombre d’offres d’emploi liées à l’intelligence artificielle sur sa plateforme. Ces nouveaux métiers se hissent rapidement dans le classement de l’année 2024, notamment avec l’apparition du métier d' »ingénieur en intelligence artificielle » qui entre directement à la 23ème place du classement. Cette intégration témoigne de la reconnaissance de l’importance de l’IA et de l’émergence de nouveaux métiers.

Un autre exemple de métier en croissance est celui de « Growth marketing manager (Responsable de la croissance via les outils marketing)« , classé 6ème sur 25 dans le classement. Son objectif principal est d’attirer rapidement de nouveaux clients en utilisant diverses techniques de marketing digital telles que l’analyse de données et le développement de nouvelles fonctionnalités. Ce métier de nouvelle génération illustre l’évolution continue du paysage professionnel vers des rôles axés sur la maximisation de la croissance et l’expansion des entreprises.

Une demande croissante pour les professions liées aux enjeux écologiques et énergétiques

Outre l’évolution du numérique, les entreprises s’engagent dans une transformation durable. Le métier de courtier en énergie de hisse à la 3ème place, celui de responsable de l’efficacité énergétique à la 12ème place, de responsable HSE (hygiène, sécurité, environnement) à la 16ème et celui de responsable RSE (responsabilité sociétale des entreprises) à la 18ème place dans le classement de l’étude. Une présence peu étonnante au vu des défis environnementaux croissants et des pressions sociales pour une meilleure responsabilité des entreprises.

  • Des faits avérés : Avec l’augmentation des informations et des recherches sur les défis environnementaux tels que le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution, une nécessité d’agir de manière proactive pour protéger l’environnement apparaît.
  • L’implication de la société civile : Les mouvements environnementaux et les campagnes de sensibilisation exercent une pression significative sur les gouvernements, les entreprises et les individus pour adopter des pratiques plus durables et investir dans des solutions écologiques.
  • Les réglementations gouvernementales : Les gouvernements du monde entier mettent en place des réglementations plus strictes pour réduire les émissions de carbone, promouvoir les énergies renouvelables, protéger les écosystèmes fragiles et encourager la transition vers une économie circulaire.
  • Les innovations technologiques : Les progrès technologiques ont rendu les solutions environnementales plus abordables et accessibles. Par exemple, les véhicules électriques, les panneaux photovoltaïques, les éoliennes, les biocarburants, les bioplastiques et les matériaux recyclés.
  • Les opportunités économiques : La transition vers une économie plus durable crée de nouvelles opportunités économiques. Par exemple, l’agriculture durable, l’économie circulaire et l’éco-tourisme.
Un groupe de personne avec un manageur

L’humain reste au cœur des métiers en croissance

Bien que les métiers du numérique connaissent une expansion significative, d’autres secteurs où l’interaction humaine est cruciale continuent également de croître et de recruter activement. Par exemple, les “responsables des admissions” dans les établissements d’enseignement supérieur jouent un rôle crucial dans la sélection des candidats, tandis que les “directeurs d’établissement de santé” veillent à la gestion efficiente des ressources pour assurer des soins de qualité. De même, avec la montée en popularité des études en alternance, les “responsables des relations entreprises-écoles” facilitent les partenariats pour proposer aux étudiants des opportunités d’apprentissage pratique en entreprise.

Les directeurs d’hôtel et les coordinateurs pédagogiques figurent également parmi les professionnels recherchés. Les premiers assurent le bon fonctionnement des établissements hôteliers pour répondre à la demande croissante de services de qualité dans le secteur du tourisme. Les seconds sont sollicités dans les organismes de formation pour concevoir et superviser des programmes adaptés aux besoins évolutifs du marché du travail, soutenant ainsi ceux qui cherchent à développer leurs compétences ou à se réorienter professionnellement.

Ainsi, bien que le numérique soit en plein essor, ces domaines démontrent que les métiers axés sur l’humain restent essentiels et en demande.

Le monde du travail : une transformation inévitable

Ce n’est pas un secret, le monde du travail est en constante évolution. Pendant que certaines compétences deviennent obsolètes, d’autres émergent et créent de nouveaux emplois. D’après Linkedin, plus de 60% des compétences demandées par les recruteurs deviendront obsolètes d’ici 2030 contre 25% en 2015. 

Ces chiffres sont dus à l’introduction de l’intelligence artificielle qui révolutionne les secteurs économiques et environnementaux, offrant des solutions pour relever les défis tels que la conservation de la biodiversité et l’amélioration de l’expérience client. Cependant, son adoption soulève des préoccupations concernant l’emploi et les inégalités économiques. Parallèlement, les entreprises intègrent les enjeux environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans leur stratégie, mettant en œuvre des pratiques de gestion environnementale et des initiatives de responsabilité sociétale. Ces évolutions génèrent de nouveaux métiers et besoins, incitant à l’adaptation stratégique pour saisir les opportunités de croissance et de prospérité.

La possibilité de se reconvertir grâce à la formation

La formation devient un outil indispensable pour saisir de nouvelles perspectives professionnelles. Son accessibilité et les diverses possibilités de financement permettent aujourd’hui de se former et de valoriser ses compétences plus facilement. Que ce soit par le biais de programmes universitaires spécialisés, de cours en ligne, ou de formations professionnelles, les individus ont désormais la possibilité d’acquérir les compétences nécessaires pour réussir dans ces domaines émergents. Cette tendance à la reconversion grâce à la formation reflète non seulement l’évolution rapide du marché du travail, mais aussi la capacité des individus à s’adapter et à évoluer avec lui. En investissant dans sa propre formation, un individu peut améliorer ses perspectives d’emploi, élargir ses horizons professionnels et réaliser ses objectifs de carrière. 

Il est essentiel de considérer également les formations complémentaires qui peuvent renforcer les compétences nécessaires à ces métiers émergents. En effet, en plus des compétences spécifiques à chaque domaine, telles que la maîtrise des technologies émergentes ou des techniques de gestion innovantes, des formations en management, en informatique, en communication et en utilisation de logiciels bureautiques sont des atouts précieux pour les professionnels désireux de s’adapter aux exigences du marché du travail actuel et futur.

En dehors des formations, les individus ont la possibilité de réaliser un bilan de compétences afin d’évaluer leur situation professionnelle, de déterminer leur position actuelle dans leur carrière et de planifier une évolution en acquérant de nouvelles compétences par le biais de formations, ou même en envisageant une reconversion vers un autre domaine, ce qui leur permettrait de progresser professionnellement.

➡️La découverte des métiers les plus prometteurs en 2024 révèle un paysage professionnel dynamique, forgé par les avancées technologiques et les besoins des entreprises. L’intelligence artificielle, la cybersécurité, le développement durable et le marketing émergent comme des secteurs à fort potentiel de croissance et d’innovation. Ces métiers ne sont pas de simples appellations, mais incarnent les tendances et les exigences de notre époque. Ainsi, pour ceux qui aspirent à exceller professionnellement, il est crucial de cultiver une mentalité d’adaptabilité, de résilience et de curiosité face aux défis et aux opportunités à venir. En investissant dans ces compétences, les individus peuvent non seulement s’épanouir personnellement, mais également contribuer à façonner un avenir professionnel prometteur et gratifiant.

Cet article a été rédigé par

Cet article a été rédigé par

Flavie
le 04/04/2024

📢 Restez informé des dernières actualités !

Retour en haut